Maëlle raconte notre sortie sur le site naturel des Oignons

Vendredi 25 septembre, avec ma classe nous sommes allés sur la lande tourbeuse des Oignons accompagnés d’Anne-Laure ma maman, de Stéphanie la maman d’Emma, de Frédéric notre maître et de Marion notre animatrice membre du CEN (conservatoire des espace naturel).

Elle nous a expliqué ce qu’est un lieu humide : un lieu humide est un lieu où il y a de l’eau en permanence et où celle-ci est stagnante.

Nous avons fait deux expériences et un ou deux jeux pour mieux comprendre la façon dont les plantes hygrophiles absorbent l’eau et comment le sable la filtre. La 1ère consistait à mettre des éponges dans un récipient rempli d’eau et voir ce qui allait se passer : les éponges ont absorbé l’eau. Pour la 2e expérience nous avons filtré de l’eau boueuse à l’aide d’un filtre à café comme le ferait le sable de la lande. Puis, nous avons pioché dans un petit sac des images représentant des lieux humides ou non, comme : une rivière, un marais, un champ de blé, une forêt. Nous avons aussi observé les menaces qui pesaient sur le site, comme l’agriculture ou le fait que la forêt se referme, mais nous avons aussi étudié les solutions comme : créer des lieux de pâturage ou des mares. Nous avons intérêt à protéger les zones humides car elles sont source de loisirs, d’eau et de biodiversité.

Marion nous a aussi appris quelques noms de plantes envahissantes telles que le bambou, la renouée du Japon, le robinier faux-acacia, la solidage et la fougère. Nous avons ainsi continué notre agréable promenade au milieu des carrés de callune jusqu’à un croisement où Marion nous a distribué soit des photos soit des étiquettes où figurait le nom des animaux ou végétaux représentés sur les photos puis si nous avions une photo il fallait retrouver le camarade qui avait l’étiquette correspondant à notre photo et inversement. Puis nous avons fait le tour des oignons.

Enfin, nous avons fait le béret de la nature. Nous étions deux équipes au milieu du terrain, il y avait des images d’insectes et de plantes envahissantes et d’autres à protéger.

Maëlle et Erwan sur la fin

Article pour le Progrès – Pascal Coulas

L’actualisation des programmes scolaires de 2020, dans ses textes officiels, met un accent fort sur la biodiversité, le changement climatique, le développement durable et l’engagement citoyen au service du respect et de la protection de l’environnement.
L’école de Boz, de par son milieu naturel riche (site protégé des Oignons, Saône, prairie et jardin pédagogique) travaille, depuis déjà de nombreuses années, dans ce sens.
C’est pourquoi, toute la journée de vendredi, les enfants se sont rendus en 2 groupes sur le site naturel de la lande tourbeuse des Oignons.
Au cours de séances dirigées par Marion Haas, animatrice du patrimoine au Conservatoire d’Espaces Naturels Rhône-Alpes (CEN RA), les enfants ont découvert la zone humide et la biodiversité qui l’habite. Ils ont parcouru le chemin piétonnier qui traverse le site. Ils y ont appris énormément de choses sur un lieu pourtant proche de chez eux, mais souvent ignoré.
Cette école hors la classe, en pleine nature, est riche d’apprentissages.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.